La sacrée langue – De la p’tite vieille au p’tit vieux   Leave a comment

M. Bérubé a la plume facile, il a beaucoup de talent pour l’écriture. http://www.leptitvieux.com/2014/07/le-danger-du-francais-vient-de-linterieur/#comments

J’ai passé 20 ans en dehors du Québec dans un monde complètement anglophone, sans parler un mot de français, alors c’est moins facile pour moi d’écrire un français parfait. Par contre, contrairement au documentaire de Madame Payette « Disparraître » et des peurs des gurus de la langue, je ne suis pas disparue, loin de là. Jamais on perd sa langue maternelle, jamais! Est ce que les mexicains qui vivent içi depuis longtemps ont perdu leur espagnol?

Risque de séparation qui revient tout les 20 ans et à force de se faire harceler pour la langue, les anglophones ont quitté le Québec, se sentant peu appréciés. Référendum No.2 en a fait quitté 280,000. Les anglophones ne comptent qu’à peine 10% de la population québecoise. Ils sont bilingues à 75%, tandis que les petits francophones trainent à 45%. Les langues ça fait partie d’une bonne éducation. Nous sommes en Amérique du Nord, l’anglais c’est primordial, un atout de grande importance, pas la lèpre.

L’impératif Français et la SSJB sont coupables de semer la haine de tout ce qui est anglais, encouragant les francophones en 2014 de se prendre pour des colonisés qui demeurent à toujours des victimes éternelles de ces méchants anglais. Ils encouragent même les gens de dénoncer des employés de commerces pour la langue peu importe la région. Si un employé est dans une région anglophone et ne parle pas français, il/elle se fera dénoncer, c’est complètement malade. J’ai tellement honte.

Déjà les entrepreneurs de marques internationales spécialement de la Chine ou des USA ne veulent plus s’établir au Québec car ils se font harceler par les obsédés de la langue. Les enseignes de ces grands commerces sont fabriqués en quantité et se trouvent partout dans le monde, mais au Québec, nous ne sommes pas comme les autres grandes villes.

Bizarre par example que si les commerces appartiennent à Céline Dion (Nickels) là, la loi ne s’applique pas. Pas de problemos! Quelle justice!

http://nickelsdeli.com/

La langue c’est un outil de communication, quelle qu’elle soit, rien d’autre, l’harcellement d’enseignes n’a rien à faire avec sa protection. Pour bien la protéger, il faut d’abord bien la parler, ce qui n’est vraiment pas le cas au Québec. C’mon, les guerres linguistiques c’est plus que désagréables! Respectons notre langue avant de demander aux autres de se plier à nos exigences!

Publicités

Publié 3 août 2014 par Renee Houde Edwardh dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :